Europavox 2021

Jour de Crèche, mécène du Festival Europavox 2021

By | Non classé

Une édition 2021 du festival d’Europavox à Clermont-Ferrand pas tout à fait comme les autres. Elle fête la reprise de la vie culturelle après une mise en sommeil forcée par la pandémie de Covid. C’est avec bonheur que les équipes de Jour de Crèche se rassemblent à l’ASM, stade mythique du rugby clermontois dédié à la musique pendant 3 soirs du 25 au 27 juin, au son de l’Impératrice, Benjamin Biolay, Pomme, la Femme, Hervé….. Des moments de partage précieux pour nous tous, qui aimons ouvrir les fenêtres de nos crèches sur d’autres univers.

Pascaloups déc 2020

Noël aux Pascaloups

By | Coup de coeur

Aux Pascaloups, on attaque le décompte de Noël avec un calendrier de l’Avent fait maison. Le joyeusement beau se veut compatible Covid! Bravo à nos décoratrices maison!

 

Confinement Acte 2, mais avec ouverture cette fois-ci

By | Non classé

Nouveau confinement jour J : les crèches de Jour de Crèche restent ouvertes. Il semblerait que l’accueil des tous petits soient reconnus en filigrane (enfin!) comme un métier essentiel! Reste à savoir ce qu’on entend par essentiel, utilisé tellement souvent à tort pour opposer tel métier à un autre. Pour nous, c’est assez simple : il est juste essentiel que les enfants continuent leur vie d’enfant. N’oublions pas que les 1000 premiers jours de l’enfant, de sa naissance à ses 3 ans, sont décisifs non seulement pour le développement de l’enfant mais aussi pour la santé globale de l’adulte qu’il deviendra.
Les enfants sont peu touchés et peu vecteurs, nous avons des habitudes en terme d’hygiène que nous avons renforcés depuis le mois de juin sans avoir rien changé depuis, et…. nous aimons ouvrir nos fenêtres (!) : l’attention à toute forme de sécurité est dans notre ADN professionnel, comme l’attention au développement physique, affectif et psychique des plus petits.
Comme en mai, nous serons sur le pont pour continuer d’accompagner les enfants, qui, quelle chance pour eux, n’ont pas la notion de ce qui est « normal » ou « anormal »!
Et nous qui avons en tête cette notion, nous nous estimons dans tous les cas, très chanceux de faire ce métier.

Lundi 11 mai 2020, Jour de Crèche est là!

By | Non classé

La grande gagnante de ces derniers mois et du brouhaha de pour, de contre, de vous allez voir, vous saviez, vous auriez dû, vous allez devoir…c’est l’incertitude. Elle est ne fait pas bon ménage avec nos esprits planificateurs, mais elle a un avantage : elle autorise l’espoir, le rebond, le choix du bon aiguillage.

 Alors, malgré tout ce que nous ne savons pas encore du Covid19 et du visage de l’après, malgré des masques qui vont nous cacher, nous gratter, nous marquer….

Nous serons là le 11 mai!

 Malgré 2 mois de mise en sommeil forcé, mais grâce à un télétravail en coulisses collectif et pétillant par écrans interposés, merci à la dream team de Jour de Crèche, Nellie, Delphine, Mathieu, Virginie et Lise.

 Malgré une distanciation légitime, mais grâce à Whatsapp, merci aux équipes de Jour de crèche pour leur confiance exprimée, clins d’œil, souci de l’autre. Et ouf, pas de symptômes graves!

 Malgré un chiffre d’affaires réduit à 0 mais grâce au chômage partiel qui a sauvé nos 38 emplois, merci à l’Etat.

 Malgré des informations trop contradictoires, trop nombreuses, trop anxiogènes, merci à mes interlocuteurs comptable et avocat des cabinets Exco et Barthelemy.

 Malgré le risque d’être fragilisé, mais grâce à des coups de pouce, merci à la Cnaf, la Bpaura, le Cacf, Limagrain, Greentech, Pôle santé République.

 Malgré des journées sans rires ni pleurs d’enfants mais grâce à Outlook, merci aux parents pour leurs mots d’encouragements et photos/vidéos des sourires, premiers pas, câlins, paroles de bébés confinés.

 Malgré plein de questions encore sans réponse, merci au CJD réactif, poil à gratter bienveillant et à ma bande de Jds de la commission Start aux visio hebdomadaires indispensables à ma bonne santé mentale.

 Il y aura eu tout et son contraire.

Il y aura eu des couacs, des plans de déconfinement qui arrivent bien tard, des silences trop prolongés de certains partenaires, des recommandations dont l’absurdité nous fait préférer en rire. Mais il y a aussi ce qui nous sauve, des décisions courageuses, la santé d’abord, des aides qui tombent à pic, un branle bas de combat solidaire, des témoignages d’empathie, des initiatives inattendues.

 Alors, forcément plus déterminés et combatifs, forcément plus conscients de la fragilité de ce que nous aimons et que nous devons protéger, nous ferons ce que nous savons faire le mieux : accompagner les enfants et leurs familles, renouer avec le plaisir du partage, laisser s’échapper les rires. Nous serons bien là le 11 mai!