Croire aux projets qui servent à adoucir un peu la vie de tous les jours

· En 2002, quand j’ai commencé à m’intéresser à la gestion privée des crèches, ce n’était pas encore dans le vent. C’était même révolutionnaire…
· En 2004, quand j’ai proposé à la Caisse d’allocations familiales et au Conseil Départemental un projet de crèche basé sur un partenariat entreprises/ville, le sujet commençait à être à la mode. C’était innovant…
· En 2007, date d’ouverture de la première crèche inter-entreprises du département, il m’a été demandé… pourquoi je ne l’avais pas fait plus tôt ! C’était temps !

· Le temps d’un passé de 5 ans d’études de droit et 10 ans de travail salarié dans une entreprise pour cultiver l’art de la gestion et du montage de projets… mais aussi apprendre :
– Qu’il n’est décidément pas facile d’être parent et actif ! ;
– Qu’on peut imaginer toutes sortes de solutions et que je rendrais service à de nombreuses familles si je m’y attelais ;
– Et enfin… qu’il faut croire aux projets qui servent à adoucir un peu la vie de tous les jours.
Je forge donc des outils (les crèches) pour que les bébés se sentent dans un monde capable de leur faire une place, à leur rythme et tout ce qui est permis à leur hauteur.

· Pour que les parents puissent travailler sans culpabilité, et surtout sans qu’ils soient obligés de choisir entre leur vie professionnelle et leur vie familiale.
… Tout en respectant la mixité sociale…

· Pour que les entreprises, grandes ou petites, aient les moyens de proposer un service en harmonie avec leur démarche d’entreprise citoyenne soucieuse de l’égalité professionnelle homme/femme.
… Tout en respectant la mixité des tailles…

· Chaque projet est un nouveau projet. Surtout pas un copier-coller !

· Chaque structure a son projet pédagogique, parce qu’il appartient à l’équipe qui le conçoit.

· Chaque structure a son architecture et ses matériaux parce qu’elle répond à mes découvertes du moment que des artisans savent mettre en musique.

· Aujourd’hui, j’ai créé 180 places de crèches vers Clermont-Ferrand et 60 emplois avec :
– La confiance des entreprises ;
– L’accompagnement sans faille de la Caisse d’allocations familiales et de la PMI du Conseil Départemental ;
– Le savoir-faire des artisans et commerçants locaux qui aiment comme moi le sur-mesure, le joli, l’unique, la sobriété énergétique… ;

Et je n’ai pas fini… D’autres projets, d’autres partenaires, d’autres lieux…

À vous d’imaginer votre projet.
À moi de donner vie à ce que vous avez imaginé pour une crèche « clé en main » et sur mesure.

Françoise Civiale

Francoise Civiale - Jour de Crèche